Catherine : sa voix à elle

On dit dans le métier qu’il est des voix qui portent : qui portent dans le micro, qui portent loin. Des voix d’autorité, qui s’imposeraient d’une puissance naturelle…

Sa voix à elle n’est pas une voix qui porte. Non. Pas de la sorte. C’est une voix qui vous porte. Comme une mère porte l’enfant. L’enfant, c’est vous, votre histoire, votre vie ou projet qui, dans un instant, va être interviewée, et la mère c’est elle. Elle qui vous lange d’un beau papier fraichement rédigé, vous entoure de délicates mises en confiance et vous révèle au micro dans l’écrin des questions qu’elle vous pose.

Sa voix à elle n’est pas une voix qui porte. Non. Pas de la sorte. Sa voix à elle, c’est cette voix qui porte tant d’intérêt à qui vous êtes, que vous finissez par croire que vous êtes quelqu’un. Et que les auditeurs, aussi, vont s’en apercevoir.

journaliste

Sa voix à elle n’est pas une voix qui porte. Non. Pas de la sorte. Sa voix à elle, c’est cette voix qui vous ouvre des portes pour que vos rêves et vos talents traversent le Loir-et-Cher, traversent les esprits et les cœurs, soient vus, entendus, connus et reconnus et finissent par conquérir les terres de votre quête. Elle parle de vous dans le micro avec de si chaudes recommandations que les portes qui s’ouvrent alors pour vous recevoir sont celles des plus beaux salons. D’une voix douce et précise elle pose ses mots comme une main amie qui aime à pousser dans le dos le prochain pas de votre histoire de vie.

Sa voix à elle n’est pas une voix qui porte. Non. Pas de la sorte. Sa voix à elle, c’est une voix qui apporte, glisse dans la boite-à-cœurs des auditeurs, les douceurs d’une nouvelle ou d’une actualité locale. Sa voix à elle, c’est une voix qui transporte, livre à chaque heure du soir une palette de découvertes, et transporte les auditeurs dans un monde qui pourrait même sembler un peu plus beau.

Sa voix à elle, en somme, nous porte et nous transporte, c’est la voix de Catherine, c’est la voix d’une femme, c’est une voix libre, engagée, qui pourrait être un brin rebelle si elle n’était d’abord soumise : soumise à la beauté. La beauté du monde. La beauté de l’homme. La beauté de l’unique. C’est là sa raison d’être : diffuser au brumisateur de son micro ces gouttes de beauté pour qu’elles embaument le monde. À commencer par le Loir-et-Cher.

Et c’est là tout son talent, car la Beauté se cache. Elle se cache, comme la Lumière d’un ciel trop craintif d’éblouir et qui se réserve aux seules âmes qui ont des yeux pour voir. Parce que Catherine voit, avant d’être une voix. Elle scrute, elle lit dans les lignes du siècle ces nouvelles qui élève les hommes de ce temps. Elle fouille dans les nouvelles locales, celles qui sont porteuses d’une lueur. Elle sonde ensuite, vérifie, documente, étaye et établit, forge un discours, trame un fil rouge, offre un écrin pour que la bonne nouvelle se répande alentours. Et quand elle a rempli son atelier de nouvelles pépites à livrer, elle les sertie des quelques bonnes accroches, questions et relances pour les rendre irrésistibles à tout le Loir-et-Cher lorsque vient l’heure de l’émission.

Et à l’heure dite, c’est plus qu’une voix qui vous porte : c’est Catherine, qui vous emporte, vous prend dans son élan, son débit, sa passion pour votre sujet, vous embarque comme premier passager d’un train de paroles qui traversera l’émission. Vous serez déjà arrivés à la vingtième minute, que vous vous demanderez encore comment elles ont pu se loger en si peu d’instant. Vous arriverez à la fin de l’émission, croyant n’avoir même pris le temps de respirer, et c’est à la dernière seconde de cet instant, que vos yeux verront, que vos oreilles entendront.

Non, Catherine, ce n’est pas une voix qui porte : c’est le ciel qui porte la robe des printemps et vous parle d’une voix trempée de mille candeurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s